Anonyme Anonyme - Connexion - Membres : 299 • Visiteurs : 1043729 / Aujourd'hui : 74 • En ligne : 1
Connexion :  
Se souvenir de moi Mot de passe oublié ?
Pour devenir membre, Inscrivez-vous Inscrivez-vous

Un an passé

 

PUISQU’IL me faut me dépouiller de tout espoir de la revoir un jour, je compense la frustration de son absence par de pathétiques tentatives de ressouvenir.

Je la laisse comme ça me visiter en songe; avec sa voix, son sourire, son corps nu, tant désiré, tant aimé, son parfum… Je repense ses promesses, son engagement et je m'imagine revivre mon bonheur.

 

Sevrage progressif ou sentiments autodestructeurs ?

 

Je lutte pour ne pas me laisser tenter à rejouer le match, à refaire ce qui a été défait, à m'abandonner à la subtile douceur de cette douleur lancinante que provoque son souvenir et son désamour confirmé, à ce fantasme inepte et absurde qui consiste à croire qu'il aurait pu en être autrement Ah ! Si seulement…

Aucun son ne sort de ma bouche pour tenter d'exprimer le désespoir que je crois ressentir, comme lors de cet été, si lointain, où je m'étais retrouvé sur le pont des Arts à me lamenter pourquoi. Cette blessure-là, je l'imaginais cautérisée depuis…

 

Il n'y a pas de fatalité, simplement une réalité. Est-ce un fait indéniable qu'après autant d'année à opérer cette révolution, finalement retomber sur cette ultime évidence, définitivement, pour moi… c'est sans amour.

 

février 2011


Télécharger l'œuvre au format papier (PDF) Télécharger l'œuvre au format papier (PDF)